Journée des futurs - Rouen Seine normande 2028

Dernière mise à jour : 14 mai


A peine remis du Festival NWX 2022 (et d'un formidable concert sur Paris le soir) qui proposait une réflexion sur l'évolution de la technologie, j'ai continué dans cette approche prospective en assistant vendredi 13 mai à la journée des futurs, organisée au 106 à Rouen.


Cette journée s'inscrivait dans le cadre de la candidature de Rouen comme capitale européenne de la culture en 2028.


Cette journée était animée par ma consœur et amie Rebecca Armstrong, Déléguée générale de la candidature Rouen Seine normande 2028.


Et donc, de quoi avons-nous entendu parler durant cette journée ?

Tout tournait bien entendu autour du projet #Rouen2028, mais les thématiques abordées allaient au delà de l’axe de la Seine avec des échanges et réflexions sur des problématiques universelles, sociales et sociétales, pour envisager un avenir positif en s'appuyant sur nos connaissances et notre imaginaire.


Bien entendu au cœur de interventions, on retrouvait la notion de Patrimoine - à préserver, réhabiliter ou faire revivre - comme objet de mémoire.


Mais la culture, ça n’est pas que le passé et le patrimoine, c’est aussi essayer de se projeter, être d’avant-garde, permettre l’ouverture d’esprit, envisager les possibles vers la ville de demain (faire revivre les fantômes qui donnent l’âme d’un lieu).

Rêver à l’avenir et notamment pour les enfants, leur donner envie !


On a donc pu entendre parler de rapports scientifiques factuels, mais aussi de science-fiction et d’anticipation, de rapport à l’individualisme et la propriété (les “communs”), de philosophie, de technologie, d'histoire, de géologie, d'industrie, etc.

Et pour cela, différents moyens pour aborder ces sujets : rapports scientifiques, BD, podcasts, jeux vidéo, films, dessins, etc. afin d'aider à se projeter et s’appuyer sur le réel pour qu’on puisse se dire “ça pourrait être possible, c’est un des possibles”.


Un très beau programme pour cette journée !

Benoit Laignel revient sur les travaux du GIEC
Fred Duval présente son travail sur la BD Renaissance
Chiara Pastorini aborde la philosophie avec les enfants
François Schuiten évoque son travail d'illustrateur dans la préservation et l'évolution du patrimoine
Eva Medin présente son travail et ses univers immersifs
Gaël Musquet aborde l'approche des risques, naturels et industriels
Lloyd Chéry aborde l'histoire de la science-fiction et des œuvres de l'imaginaire

J'ai pu croiser des personnes que je connais bien : Rebecca Armstrong (reçue dans mon podcast L'EntrePod et dans mon Journal de Bord d'un changement de Vie), le scénariste BD Fred Duval (reçu dans l'EntrePod), le journaliste Sébastien Bailly Directeur de la communication de Rouen 2028 (reçu dans l'EntrePod).


D'autres que je ne connaissais pas personnellement comme le podcasteur Lloyd Chéry dont j'aime beaucoup le podcast C'est plus que de la SF.

(d'ailleurs à voir tous ces liens avec le monde du podcast, je me dis que le podcast pourrait être un axe et un outil pour la candidature de #Rouen2028, et pourquoi pas via l'événement podcast que j'ai prévu d'organiser).


Et pour finir, Benoit Laignel, actuel président du GIEC Normand que j'avais eu comme enseignant durant mes études en biologie/écologie/géologie à la fac de Rouen (il y a longtemps maintenant).


Pour plus d'information sur la candidature de Rouen Seine Normande 2028, vous pouvez vous rendre sur le site : rouen2028.eu

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout