top of page

Retour sur l'édition 2023 du festival NWX

Dernière mise à jour : 11 juil. 2023



Comme annoncé depuis plusieurs semaines, le 16 mai s'est déroulé le festival NWX au Théâtre de la foudre de Petit Quevilly.


Un événement organisé par l'association NWX, et pour lequel j'ai à nouveau participé au comité de pilotage pour la préparation.


Chaque année, le festival choisit un angle et cette année c'est la thématique EXPLORATION qui avait été retenue.


C'est ainsi qu'Hugo Paradis, le maitre de cérémonie, s'est retrouvé à explorer la planète NWX après le crash de sa navette spatiale, pour tenter de trouver ses réponses à ses problèmes, avec l'aide des différents intervenants et intervenantes de la journée.


Et pour commencer l'exploration, quoi de mieux que de débuter la journée en accueillant une instructrice d'astronautes, Laura ANDRÉ-BOYET (qui a notamment été l'instructrice du désormais célèbre Thomas Pesquet, avant son départ pour l'ISS), pour aborder avec nous la question de l' " Exploration spatiale aujourd'hui & peut-être demain ? "

Cette conférence était soumise à une importante confidentialité donc il n'y a ni photo, ni vidéo, mais de l'avis de tous, il s'agissait d'un moment vraiment très intéressant avec une conférencière qui avait son franc parler, son avis critique sur différents points, notamment en insistant sur le fait qu'il faut parler d'exploration spatiale et non pas de conquête spatiale et puis qui, contrairement à ce qu'on pourrait penser pour quelqu'un ayant son rôle, nuançant l'obligation d'aller dans l'espace ("c'est important, mais ça n'est pas crucial").


Et la phrase qui m'a vraiment marquée : " Pour explorer, il n'y a pas besoin forcément d'aller loin."

Ceci est valable pour énormément de domaines, y compris le domaine professionnel, il suffit souvent de savoir observer.


Ensuite, nous avons pu assister à une conférence de Guillaume GALLON, ingénieur et expert du numérique responsable venu aborder avec nous les Terres rares, les limites d’une société sur recharge.

C'était l'occasion de présenter/rappeler ce qu'étaient les terres rares et les enjeux qui y sont liés à notre ère du numérique (technologiques, économiques, géopolitiques).


Guillaume GALLON qui était à nouveau sur scène pour la table ronde suivante, en compagnie de Franck AMIOT et Juliette RENAULD : Technosolutionnisme : Fausse bonne idée ?

Sujet qui m'est cher (et thématique que j'avais proposée pour le festival) car en tant que consultant en amélioration continue et de système de management, j'ai coutume de rappeler qu'il vaut mieux prévenir que guérir.

Or, le technosolutionnisme, c'est plutôt considérer qu'on finira toujours, grâce à la technologie, par trouver des solutions et des réponses à nos problèmes (sous-entendu donc, qu'on peut toujours continuer à créer des problèmes).

Et donc, sans tomber dans du manichéisme, l'idée était d'aborder les aspects positifs (innovation, créativité, vraies solutions amélioration la qualité de vie/la santé, etc), comme les effets pervers qu'on peut trouver avec cette approche (refus de voir/considérer les problèmes, les reporter sur les générations futures, créer aujourd'hui de nouveaux problèmes sans principe de précaution, etc.)


Une matinée riche d'échanges et de réflexion, qu'on n'a pas vue passer, et donc une pause déjeuner propice aux discussions entre participants.


L'après-midi reprend avec 2 conférenciers de l'agence NoDesign venus nous parler du design et de comment il influence, et est influencé par le monde.

Angelo CHIACCHIO pour une présentation de la manière dont Le design explore le monde.


Puis Jean-Louis FRECHIN, fondateur de NoDesign pour aborder le Dessein du futur


Leur succède ensuite sur scène Anis AYARI, Youtubeur vulgarisateur sur l'IA pour nous aider à explorer cet outil que le grand public découvre depuis quelques mois : L'Intelligence Artificielle, mais jusqu'où irons-nous ?



Puis c'est le temps ludique et pratique avec Guillaume SLASH qui anime un atelier sur l'utilisation de ChatGPT : Chat GPT : Comment il révolutionne le travail ?


Et enfin, pour terminer la journée, une conférence passionnante également sur la Souveraineté numérique et cyberguerre présentée par Guy-Philippe GOLDSTEIN.


D'autres ateliers et conférences ont eu lieu, mais en même temps que ce que j'ai présenté, donc n'ayant pas de don d'ubiquité, je n'ai pas pu y assister, mais le programme que j'ai pu suivre était vraiment très riche, instructif et plaisant !


La journée se termine, Hugo a réussi à réparer sa navette spatiale et peut donc quitter la planète NWX avec plein d'informations à sa disposition.


Encore bravo à l'équipe d'organisation qui a permis que ce festival soit à nouveau un succès !



Les replays

Atelier ChatGPT avec Guillaume Slash


Le design explore le monde avec Angelo Chiacchio



Dessein du futur avec Jean-Louis Fréchin


L'Intelligence Artificielle, mais jusqu'où irons-nous ? avec Anis Ayari


Guy-Philippe Goldstein - Souveraineté numérique et cyberguerre


L'importance du recyclage des métaux stratégiques dans un monde en transition - Serge Kimbel


Table ronde : technosolutionnisme, fausse bonne idée ? Franck Amiot, Juliette Renauld et Guillaume Gallon


Les systèmes de communication sans fil - Virginie Deniau


Terres rares, les limites d'une société sur recharge - Guillaume Gallon


Aftermovie


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page