Cafés de l'amélioration continue, stop ou encore ?



Au début de l'année 2021, j'ai lancé un questionnaire/sondage pour avoir votre avis sur la pertinence de maintenir les cafés de l'amélioration continue.


En effet, si ces rendez-vous sont assez courts (30 minutes) et reprennent en partie mon travail de veille, cela nécessite tout de même du temps, de l'organisation, de l'énergie et je me suis posé la question de l'efficacité et de la performance de ces contenus en appliquant moi-même une démarche d'amélioration continue.

J'ai lancé ce projet en juillet 2020 à une époque où je n'avais pas une activité très soutenue et durant laquelle le contexte sanitaire me permettait d'avoir du temps nécessaire pour cela.


Depuis, le contexte a changé et je n'ai plus forcément autant de temps disponible donc j'ai réfléchi à mes priorités et parmi celles-ci je me suis demandé si les cafés de l'amélioration continue en faisaient partie.

Globalement j'ai (plus ou moins) une dizaine de spectateurs pour chaque édition, ce qui n'est déjà pas mal mais ça ne décolle jamais vraiment.

Donc ma question est de savoir si cela a un intérêt parmi les contenus que je produis puisque, à titre de comparaison, les podcasts sont écoutés par plusieurs dizaines voire centaines d'auditeurs à chaque fois, de même pour les articles de blog, donc le décalage m'a interpellé.

Dans le même temps, la newsletter est également suivie par plusieurs dizaines voire centaines de personnes donc ce format de vidéo en live sous forme de revue de web ne semble pas trouver son public.

D'ailleurs, cela semble se confirmer puisque j'ai à peine une dizaine de réponses à ce questionnaire (merci à vous si vous l'avez fait) malgré les différentes relances donc c'est une forme d'indicateur en tant que tel.

Analyse des réponses :

Malgré la faible audience évoquée plus haut et le panel limité des sondés, ces réponses semblent indiquer que ça n'est pas le format qui n'est pas intéressant (au contraire, les gens semblent regretter de ne pas pouvoir le suivre), mais qu'il n'est pas évident à suivre tel qu'il existe actuellement.


A noter que les 2/3 des répondants regardent sur Facebook (paradoxalement le réseau sur lequel j'ai le moins d'interactions en général).

Là, j'ai dû rater ma communication à ce sujet car je l'ai régulièrement mentionné et je publie systématiquement un rappel ce la possibilité de le revoir en différé, mais visiblement le message n'est pas clair ou se retrouve noyé parmi les publications des fils d'actualité de chacun.


Autre paradoxe, alors que la majorité affirme ne pas pourvoir suivre les lives, 50% des personnes trouvent qu'il pourrait y avoir encore plus par semaine, avec le même contenu :

Cela qui semble encore une fois ne pas remettre en question le format mais plutôt la manière de toucher son public, ce qui se confirme avec ce point suivant :

Ca a le mérite d'être clair, le résultat est sans appel.


En revanche, sur l'horaire qui conviendrait le mieux, c'est moins clair :




Qu'en conclure ?

Déjà qu'il n'y a pas de rejet, ni un manque d'intérêt pour ce format, au contraire.

Pour autant, je ne sais pas si mon organisation (je suis tout seul) va me permettre de maintenir ce format qui a un retour sur investissement (ROI) ou plutôt un retour sur le temps investi (ROTI) assez faible.


A titre personnel, c'est un exercice que j'aime beaucoup, car il permet plus de spontanéité et d'échange que le podcast qui est assez unilatéral.

J'ai quelques retours de temps en temps sur le podcast mais assez peu d'interactions.

Avec les lives, ça permet aux participants d'apporter des précisions et des expériences qui viennent enrichir ce que je peux présenter (car je suis loin d'être un expert de tout ce que je présente) et donc bénéficier à tout le monde.


Pour moi, l'avantage de le faire le matin est qu'il lançait la journée, à un horaire où j'avais le plus de chances d'être régulièrement disponible (même si je sens depuis fin 2020 que ça devient compliqué).

Le midi ou en soirée, ça risque d'être beaucoup moins évident pour la régularité.

Le soir à partir de 19h comme cela a été plébiscité, cela ne m'arrange pas car c'est globalement l'heure à laquelle je rentre chez moi et que j'opère une coupure avec le monde professionnel (je ne dis pas que je ne travaille pas le soir... mais j'essaie d'éviter que ça devienne systématique).


Donc plus tôt que 19h, ça ne semble pas répondre à vos attentes mais je vais peut-être essayer un créneau 18h30-19h, le mardi et jeudi (bon, ça n'est plus vraiment l'heure du café, mais avant de tout révolutionner, je vais voir si c'est plus), en commençant dès ce soir !

Si cela ne donne pas de meilleurs résultats, je vais pas m'acharner et ce projet aura vécu le temps nécessaire, répondant à un contexte , mais qui n'est plus adapté aux ressources et besoins actuels (on voit bien le lien entre les démarches qualité de satisfaction client et les méthodes agiles).


Et si j'arrête ces émissions, je vais tout de même garder des moments d'échange une fois par mois dans le cadre des rendez-vous de la qualité que je coanime avec Astrid Cuvilly (la 3e édition se déroule le jeudi 21 janvier sur l'audit interne).

Le contenu est certes différent des cafés de l'amélioration continue, mais je pense que cela peut tout de même intéresser le plus grand nombre.


Et pourquoi pas de temps en temps faire des rendez-vous ponctuels (mais pas ritualisés) pour créer ces moments d'échanges et de discussion sur l'amélioration continue.

Je ne m'interdis rien.


Merci de me suivre !

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout